Historique

Horbourg-Wihr : site gallo-romain

Horbourg-Wihr : site gallo-romain Horbourg-Wihr a un patrimoine gallo-romain souterrain considérable. Les premières fouilles remontent au XVIe siècle. Situé sur l'Ill, à un croisement d'axes importants, le site est occupé par les Romains dès le 1er siècle après Jésus-Christ.

Le IVe siècle voit s'ériger le castellum, fortification de première importance dans le système de défense du Rhin supérieur.

Argentovaria était-elle située à Horbourg ? La plupart des historiens l'admettent.

Horbourg : le Moyen Âge la période wurtembergeoise

Au Moyen Âge, les sires de Horbourg érigent leur château sur les ruines du castellum. Au XIIe siècle, ils sont capables d'affronter les plus puissants seigneurs de la région tels les comtes d'Eguisheim. En 1324, Walter et Burckhard, sans descendance, vendent toutes leurs possessions à leur oncle le comte Ulrich de Wurtemberg. En 1543 le comte Georges 1er fait reconstruire le château de Horbourg. Son fils, le duc Frédéric 1er, le fait réaménager en 1597 par l'architecte Heinrich Schickhardt. Le château est démantelé par Turenne en 1675, sur ordre de Louis XIV. Le comté de Horbourg est confisqué par le roi de France puis rendu aux Wurtemberg. Il est rattaché à la France en 1796.

Château de Horbourg-Wihr

Wihr-en-Plaine : du Moyen Âge à la Révolution française

Wihr fait partie du domaine des sires de Horbourg. En 1252, Walter de Horbourg y construit un château dont il fait oblation à l'évêque de Strasbourg. Celui-ci s'oppose à la vente en 1324 et le comte de Wurtemberg doit renoncer à Wihr en 1329. En 1478 la localité parvient aux seigneurs de Ribeaupierre comme fief des Habsbourg. Suite à la guerre de Trente Ans, Wihr devient fief du Roi de France puis est rattaché à la France lors de la Révolution française.

Horbourg et Wihr : de la Révolution à nos jours

Horbourg et Wihr connaissent le sort de l'Alsace en 1870 et les vicissitudes de la période 1914/1945. Les deux villages fusionnent en 1973. Le château de Wihr a disparu ; de celui de Horbourg subsiste une partie d'un mur. Certains vestiges du passé, dont une pyxide en or, sont conservés au musée d'Unterlinden à Colmar et à la mairie de Horbourg-Wihr (stèles funéraires, bas-relief d'Epona, statuettes en bronze, monnaies, céramiques, sigillées).

Stèle romaine

Les armoiries

« D'argent à la fasce de gueules, accompagnée au canton sénestre du chef d'une étoile à six rais de sable » pour Horbourg.

« D'azur à la tour d'argent donjonnée d'une tourelle de même, maçonnée de sable, ouverte et ajourée du champ » pour Wihr-en-Plaine.
 

Blason Horbourg-wihr

 

© Mairie de Horbourg-wihr 2014