Itinéraire culturel Européen

Itinéraire Culturel Européen Heinrich Schickhardt

"L'Itinéraire Culturel Européen Heinrich Schickhardt" a pour mission de rappeler les réalisations multiples et de conserver le souvenir des travaux de ce maître d'œuvre, très polyvalent, qui travailla en tant qu'architecte (du Duc Frédéric 1er de Wurtemberg), ingénieur, cartographe et urbaniste.

Surnommé le "Leonardo souabe", Heinrich Schickhardt est né à Herrenberg en 1558. Il est mort à Stuttgart en 1635. Il a marqué plus que tout autre la physionomie du duché de Wurtemberg et du comté de Montbéliard : il y a créé l'infrastructure, façonné des villes entières et œuvré en artisan de la Renaissance, non seulement dans le Wurtemberg et dans les possessions des Hohenlone, mais dans l'ensemble du sud-ouest allemand, en Alsace et dans le Pays de Montbéliard.

Témoins de son incroyable diversité créatrice : des ensembles urbains complets, des fortifications et des châteaux (une cinquantaine), des églises, des maisons d'habitation et des fermes, des conduites d'eau, des mines, des installations techniques, des ponts...

Comme architecte du duc de Wurtemberg, il a œuvré sur un territoire dans lequel des sujets wurtembergeois, alsaciens et francophones ont vécu ensemble, égaux en droits. Son œuvre était celle d'un Européen.

Le grand tour d'horizon de l'Itinéraire comprend :

  • D'un côté son œuvre comme architecte du Duc Frédéric de Wurtemberg, comme ingénieur et comme homme de lettres de la Renaissance,
  • De l'autre côté la perspective générale d'une culture hors du commun, de beaux paysages et des villes historiques où Schickhardt a laissé ses traces telle que Freudenstadt dont il avait fait le plan en "jeu de marelle". A Horbourg, Heinrich Schickhardt avait réaménagé le château des Wurtemberg en 1597. L'église protestante, construite en 1907, garde certaines particularités d'un édifice érigé par l'architecte en 1594 mais démoli en 1906.

L'association "Itinéraire Culturel Heinrich Schickhardt" a été fondée en 1998 par 18 villes membres, 21 villes et des particuliers en font partie aujourd'hui.

Un des objectifs principaux de l'association est de faire connaître Heinrich Schickhardt et son œuvre à un plus large public, de soutenir les échanges culturels bilingues entre écoles, associations et corporations, allemandes et françaises, ainsi que la promotion du tourisme transfrontalier.

En 2004, grâce au dynamisme de l'association, le Conseil de l'Europe a décerné à "L'Itinéraire Culturel Heinrich Schickhardt" - en même temps qu'à six autres itinéraires culturels (dont le Chemin de Saint Jacques de Compostelle) - le titre de "Itinéraire Culturel du Conseil de l'Europe". Cet itinéraire s'étend de Backnang au nord jusqu'à Montbéliard et Blamont au sud, en passant par Stuttgart, Tübingen, Freudenstadt et d’autres villes.

Avec le "passeport Schickhardt" vous pourrez partir sur les traces de ce grand architecte de la Renaissance.

Ce passeport vous permet en effet, pendant 5 ans, d'accéder à différentes réductions dans des hôtels et musées des villes-étapes de l'Itinéraire Culturel du Conseil de l'Europe Heinrich Schickhardt. Chaque année, au mois de mars, la liste est actualisée. Vous pourrez vous la procurer sur le site Internet de l'association.

www.heinrich-schickhardt-kulturstrasse.de

© Mairie de Horbourg-wihr 2014